user_mobilelogo

Nexidée GmbH

UN CERTAIN REGARD SUR L'ACHAT ET L'INNOVATION DANS LES PAYS DE LANGUE ALLEMANDE Cette section est principalement réalisée en français. Si vous souhaitez publier un message pour les acheteurs français sur ce blog, vous pouvez les envoyer par information@nexidee.eu Diese Rubrik wird hauptsächlich in französischer Sprache geführt. Wenn Sie eine Meldung für französische Einkäufer über diesen Blog veröffentlichen möchten, können Sie uns diese gerne über information@nexidee.eu senden.

Silence et vitesse

Des constats identiques sont à l’origine de deux projets d'aéronefs électriques: la congestion des centres urbains, la recherche de gains de temps, la sous-utilisation du potentiel offert par la 3ème dimension.

Deux entreprises allemandes ouvrent de nouvelles perspectives pour le transport de fret et de passagers à très courte distance. Les sociétés Volocopter et Lilium développent ce que les prospectivistes promettaient pour l’an 2000 : des mini aéronefs d’utilisation simple permettant de rejoindre le toit des gratte-ciels.

Pour Lilium, deux technologies, celle de l’avion à décollage et atterrissage verticaux (VTOL) et celle de l’avion à propulsion électrique (e-turbopropulseur), sont réunies pour la construction d’un ULM offrant 300 km de rayon d’action et une vitesse de 4 km/minute en tenant compte des phases d’atterrissage et de décollage. La société de Gilching à proximité de Munich a récemment annoncé une levée de fonds permettant le développement d’un appareil de cinq places dont le vol inaugural avec passagers est annoncé pour 2019. L’objectif économique est de proposer des courses à un prix inférieur à celui des taxis pour une durée de trajet divisée par dix en zone urbaine et par cinq en zone périurbaine.

Dans la vallée du Rhin, à Bruchsal près de Karlsruhe, la société Volocopter travaille au perfectionnement du 2X, un multicopter à 18 rotors. Le multirotor atteint 100km/h et dispose de 30 minutes d’autonomie. Le 2X est un véhicule autonome mais pouvant être piloté.

Les deux appareils nécessitent des zones de poser minuscules et sommaires ; au prix de quelques aménagements, la 5ème façade des immeubles à toit terrasse fait parfaitement l’affaire. Les centres urbains soucieux de lutter contre le bruit et les autres pollutions devraient être les premiers à favoriser l’implantation de ces services de mobilité « 0 émission » susceptibles d’intéresser également les services publics (secours, interventions, etc.).

Une vidéo du vol inaugural du prototype de Lilium est disponible ici : https://www.youtube.com/watch?v=ohig71bwRUE

Une vidéo du vol de présentation du projet de taxis autonomes Volocopter à Dubaï est disponible ici : https://www.youtube.com/watch?v=4b4tztjRJkA

[6 décembre 2017]

Lire la suite
0
  4042 lectures

Treize

MOIA est la 13ème marque du groupe Volkswagen.

Constatant son retard dans le domaine de la fonctionnalisation de l’automobile, le groupe VW AG a récemment annoncé la naissance d’une treizième marque, spécialiste des services de mobilité. Implantées à Berlin, les équipes de MOIA ont la charge de développer les solutions pour tous les utilisateurs de services de mobilité qui ne sont pas possesseurs d’une automobile. Les premiers projets devraient être réalisés en partenariat avec la ville de Hambourg.

La proximité avec les marques du groupe devrait faciliter la transformation des modèles et leur adaptation aux impératifs de l’économie collaborative, comme la possibilité de séparation du coffre, une partie étant destinée à recevoir les colis déposés ou retirés par des livreurs pendant le stationnement du véhicule. La conception de modèles spécifiques aux services d’autopartage est également envisageable. Si le constructeur n’est plus le vendeur mais l’exploitant du véhicule, il est enfin motivé pour en faciliter l’usage, réduire la probabilité de dégâts au moindre choc et réduire les coûts de maintenance.

L’émergence de services de mobilité pour le transport de personnes comme pour le transport de fret représente un enjeu considérable du fait de la diminution attendue du nombre de véhicules en circulation, de la réappropriation de la voirie par les villes et du bannissement des véhicules des centres-villes.

La participation des deux marques de poids-lourds du groupe (MAN et SCANIA) à l’European Truck Platooning Challenge (https://www.eutruckplatooning.com/home/default.aspx) organisé à l’occasion de la présidence Néerlandaise de l’Union Européenne avait déjà démontré la volonté du groupe Volkswagen de ne pas rater les virages de la numérisation et du véhicule autonome.

MOIA devrait permettre à VW d’être prêt pour la fonctionnalisation des transports et de devenir la marque spécialiste du trajet de A à B, laissant à Audi et Bugatti le soin de transporter leurs clients de A à A.

Lire la suite
0
  4667 lectures

Automobile: un secteur agité

Bien loin des centres traditionnels de la construction automobile (Stuttgart, Munich, Wolfsburg, Ingolstadt) et de leurs usines géantes, c’est aux deux extrémités de l’Allemagne, à Berlin et à Aix-la-Chapelle que des créateurs imaginatifs produisent les engins de la nouvelle mobilité.
L’américain Local motors, séduit par la qualité des ingénieurs et techniciens comme par le statut de « capitale européenne des créatifs », a implanté une micro usine urbaine à Berlin. Le produit phare est le microbus Olli, véhicule autonome à propulsion électrique. Le véhicule est convoqué depuis un smartphone et optimise parcours et arrêts en fonction des demandes de trajet et des interconnexions avec les autres modes de déplacement. Pour l’instant, l’usage est réservé aux sites privés tels que campus ou parcs industriels afin de valider le concept. Spécialiste de la production à la demande dans des ateliers équipés en imprimantes 3D, Local motors développe à Berlin une offre de mobilité urbaine et écoresponsable.
 
 
A Aix-la-Chapelle (Aachen), à quelques kilomètres de la Belgique, c’est une filiale du groupe Deutsche Post – DHL qui construit des petits utilitaires électriques innovants. Autonome à petite vitesse le véhicule suit tout seul le facteur dans sa tournée, lui évitant d’avoir à revenir sur ses pas pour avancer sa camionnette. La société StreetScooter produit également des vélos et des triporteurs électriques. Grâce à cette nouvelle flotte de véhicules, Deutsche Post - DHL promet de généraliser la distribution du courrier et des colis sans utilisation de moteurs thermiques ou hybrides, comme c’est déjà le cas à Bonn, l’ancienne capitale fédérale.
Face à ces nouveaux entrants dynamiques, les constructeurs traditionnels ne restent pas les bras ballants. VW, toujours disgracié par le scandale de la manipulation des tests de rejets atmosphériques, a annoncé un revirement stratégique majeur, promet 30 modèles à propulsion électrique d’ici 2020 et a implanté à Berlin son « Digital Lab » qui doit développer la meilleure plate-forme numérique de l’industrie automobile.
Les trois grands constructeurs allemands ont également pris pied sur le marché de l’autopartage. VW détient une participation dans Greenwheels, Drive Now est adossé à BMW et Mini alors que Daimler développe la marque Car2Go.
 [22 novembre 2016]
Lire la suite
0
  3797 lectures