user_mobilelogo

Nexidée GmbH

UN CERTAIN REGARD SUR L'ACHAT ET L'INNOVATION DANS LES PAYS DE LANGUE ALLEMANDE
Cette section est principalement réalisée en français. Si vous souhaitez publier un message pour les acheteurs français sur ce blog, vous pouvez les envoyer par information@nexidee.eu
Diese Rubrik wird hauptsächlich in französischer Sprache geführt. Wenn Sie eine Meldung für französische Einkäufer über diesen Blog veröffentlichen möchten, können Sie uns diese gerne über information@nexidee.eu senden.

Obsolescence et aléas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le monde des consommateurs est agité par chaque vague de "révélations" sur l’obsolescence programmée. Pour l’acheteur professionnel, la connaissance de la durée de vie des équipements et de leurs composants, essentielle pour la détermination du coût global de possession, est soumise à de nombreux aléas techniques et politiques.

Coactionnaires de la société Phöbus S.A. de Genève, les grands industriels de l’ampoule à incandescence ont chargé en 1925 un groupe de travail d’étudier les méthodes de fabrication permettant d’uniformiser la durée de vie des ampoules avec une cible de 1.000 heures. Chaque dépassement de 10 heures de l’objectif représentant une baisse du marché du remplacement de 1%, la convergence a été obtenue et les ampoules ont été vendues avec une garantie de fonctionnement de 1.000 heures. L’entente et l’obsolescence programmée sont évidentes, mais avec des certitudes pour le client car la garantie de fonctionnement était strictement respectée. Il s’agit d’une obsolescence maitrisée et surtout transparente et anticipée. Rien n’est plus simple que de prévoir le coût horaire de l’éclairage.
Aujourd’hui, irréparabilité et impossibilité d’échanger les pièces d’usure (le cas bien connu des batteries soudées !) sont des préoccupations communes aux mondes des consommateurs finals et à celui des professionnels mais ne représentent que la partie très visible de l’obsolescence non maitrisée. L’obsolescence psychologique, encouragée par de nouvelles promesses marketing est par nature plus discrète mais ce sont d’autres facteurs externes et internes qui mettent fin de façon brutale et mal anticipée à la vie des biens d’équipement. 

En Allemagne, la décision de la cour administrative fédérale d’autoriser les communes ne parvenant pas à respecter les normes européennes de qualité de l’air à prendre des mesures locales permanentes d’interdiction de circuler met en péril la valeur d’usage de l’intégralité de la flotte de véhicules de certaines entreprises, en particulier artisanales. Les voitures et utilitaires diesels aux normes Euro 4 peuvent dès à présent être interdits en ville, les véhicules Euro 5 à partir de septembre 2019. A ce stade, seule la municipalité de Hambourg a fermé deux axes routiers aux "vieux" diesels, d’autres communes se préparent. Les propriétaires concernés font face à une obsolescence imprévue, dont ils auront du mal à obtenir l’indemnisation par les constructeurs ayant réussi à faire homologuer des modèles trop polluants.

Dans le domaine de l’informatique on est frappé par l’impossibilité d’adapter certains environnements récents. Des obsolescences fonctionnelles brutales en sont la conséquence. Qu’il s’agisse d’applications ou de composants d’infrastructure, de systèmes d’automatisation, de suivi de production ou de commande numérique par calculateur (CNC), des équipements peuvent être brutalement obsolètes bien des années avant l’échéance normale de remplacement, en particulier pour cause d’impossibilité d’appliquer la stratégie de sécurité adaptée aux nouvelles menaces.

Alors que faire pour ne pas subir ? Même pour des organisations de taille modeste, l’estimation du coût global de possession ne peut être dissociée d’une gestion professionnelle des obsolescences et des fins de vie ainsi que d’une analyse approfondie des risques et d’une veille ciblée sur les causes possibles de péremption anticipée.

Sur un plan macro-économique, la question de la prise en compte du remplacement accéléré dans le calcul des indices de hausse des prix doit être envisagé, la réduction de la durée de vie est une hausse cachée du prix au même titre que celle de la barquette de tomates passant de 1000 à 750 grammes qui, elle, est prise en considération par les statisticiens.

L'obsolescence non maîtrtisée recèle aussi d'excellentes surprises. On peut voir en direct l’ampoule fabriquée par la français Adolphe Chaillet fonctionnant depuis plus d’un million d’heures en Californie, à la caserne des pompiers de Livermore : http://www.centennialbulb.org/cam.htm
[16 avril 2018]

Lire la suite
0
  1105 lectures
1105 lectures