user_mobilelogo

Nexidée GmbH

UN CERTAIN REGARD SUR L'ACHAT ET L'INNOVATION DANS LES PAYS DE LANGUE ALLEMANDE
Cette section est principalement réalisée en français. Si vous souhaitez publier un message pour les acheteurs français sur ce blog, vous pouvez les envoyer par information@nexidee.eu
Diese Rubrik wird hauptsächlich in französischer Sprache geführt. Wenn Sie eine Meldung für französische Einkäufer über diesen Blog veröffentlichen möchten, können Sie uns diese gerne über information@nexidee.eu senden.

La coopérative d'achat : un facteur clé de professionnalisation de la fonction achat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La coopérative Raiffeisen de Tirschenreuth (8.700 hab.) en Bavière


Comme ailleurs, les entreprises allemandes de taille modeste ou intermédiaire (artisans, exploitants agricoles, PME, …) éprouvent des difficultés à bâtir une fonction achat efficace et professionnelle. Que faire ? La mutualisation des achats permet de bénéficier des avantages d’une fonction achat performante sans en supporter les coûts de structure. Les groupements d’achat (Einkaufsgemeinschaften) adoptent des statuts différents qui comprennent en particulier les coopératives d’achat (Einkaufsgenossenschaften) qui connaissent un succès durable et sont une des clés de la compétitivité des opérateurs économiques.

L’objectif principal est-il la consolidation de volumes d’achat et l’obtention de remises sur volumes ? Le croire serait une erreur. En effet, les avantages substantiels de la mutualisation de la fonction achat résident ailleurs :

- professionnalisation de l’achat ;
- gestion d’un catalogue et de divers canaux de distribution ;
- largeur et profondeur de gamme ;
- délais de livraison ;
- gestion du risque achat ;
- solvabilité et avance de trésorerie sans recours au crédit fournisseur ;
- réduction pour le coopérateur du minimum de commande, en particulier quant au nombre de pièces, le fameux PCB (« par combien »). La coopérative d’achat apporte une valeur ajoutée logistique précieuse en permettant des commandes unitaires alors même que ses approvisionnements sont réalisés en respectant le nombre d’articles, le nombre de sous-colis et le nombre de colis tels qu’imposés par l’industriel, souvent pour des raisons d’optimisation du transport.

On peut également citer la réduction du nombre de fournisseurs comme un avantage décisif, chaque coopérateur trouvant chez son fournisseur principal l’essentiel des produits et services nécessaires à son activité, ce qui entraîne un allègement significatif des tâches administratives et comptables.

A titre d’illustration, voici quelques grands acteurs allemands : la coopérative d’achat PEG e.G. coopérative d’achat de plus de 3.000 hôpitaux et institutions de santé, HGK e.G., coopérative d’achat des hôtels et restaurants, MEGA e.G., coopérative d’achat des peintres en bâtiment, EKDD e.G., coopérative d’achat des imprimeurs, DEG, la coopérative d’achat de 1.700 couvreurs qui est devenu le premier canal de distribution pour les matériaux de toiture.

Il convient également de citer l’agriculture, le berceau du mouvement coopératif allemand fondé par Friedrich Wilhelm Raiffeisen (1818 - 1888), qui bénéficie des prestations des banques coopératives (Raiffeisen Bank, Rabobank, etc.), de puissants groupements coopératifs agricoles (Agravis, BayWa, ZG, Raiffeisen Warenzentrale, etc.) et des libres-services à l’enseigne Raiffeisen-Markt.

[26 décembre 2019]

Lire la suite
0
  589 lectures
589 lectures