user_mobilelogo

Nexidée GmbH

UN CERTAIN REGARD SUR L'ACHAT ET L'INNOVATION DANS LES PAYS DE LANGUE ALLEMANDE
Cette section est principalement réalisée en français. Si vous souhaitez publier un message pour les acheteurs français sur ce blog, vous pouvez les envoyer par information@nexidee.eu
Diese Rubrik wird hauptsächlich in französischer Sprache geführt. Wenn Sie eine Meldung für französische Einkäufer über diesen Blog veröffentlichen möchten, können Sie uns diese gerne über information@nexidee.eu senden.

La téléagriculture (bientôt) pour tous

Comme l’industrie, l’agriculture conduit une révolution en adoptant progressivement les technologies numériques. Qu’il s’agisse d’agriculture de précision, d’utilisation de nuées de robots ou de la réalité augmentée, les nouvelles techniques reposent sur la cartographie numérique, la multiplication des capteurs et une exploitation de plus en plus rapide et précise des données collectées par satellite mais aussi à l’occasion des travaux des champs ou lors de la récolte puis de la transformation des produits bruts.

Dans le même temps, les pionniers de la téléagriculture démontrent le potentiel infini de leurs idées. Qu’il s’agisse de surveiller le cheptel, prédire les récoltes, déclarer les calamités ou anticiper la météo, beaucoup d’opérations sont mieux faites à distance, par des intervenants hautement qualifiés et spécialisés.

A Munich, la société Vista dépasse ces prestations déjà traditionnelles et s’intéresse à la question de la gestion de l’eau. Fondée sur la cartographie très précise des précipitations, la mesure par satellite de l’humidité des sols et diverses données topographiques et géographiques, cette société propose la prestation de télégestion de l’irrigation. Le premier effet pour les fermes pilotes a été une amélioration des rendements malgré la réduction des quantités d’eau et d’intrants utilisés grâce à une maîtrise du phénomène de lessivage des sols, la prévention des attaques fongiques et des arrosages juste à temps de chaque parcelle en fonction du pronostic micro-météorologique (pluie, intensité d’ensoleillement, vent, évaporation), du stade de croissance des cultures (télédétection satellitaire) et du degré de sécheresse des plantes (interprétation du spectre de couleur des couverts végétaux).

Fondée sur des centaines de variables, la gestion précise de l’eau et la diminution des arrosages fait également baisser la consommation d’électricité des pompes. Faire beaucoup mieux avec moins…

Encore largement humain, le travail d’interprétation des données en téléagriculture devrait rapidement bénéficier de l’accumulation d’expérience pour être bientôt confiée à l’intelligence artificielle et permettre alors sa généralisation.

Comme le résume très bien la société Vista : «vos champs vous parlent, nous savons les écouter».

Crédit photo : Agence spatiale européenne ESA

[7 mars 2019]

Lire la suite
0
  826 lectures
826 lectures